UnDH

La faculté d’Agronomie de l’UNDH est une institution de formation supérieure en sciences agronomiques. Elle est implantée à Redon,  une localité d e la première section communale de Torbeck dans le département du Sud et à quelques kilomètres de la ville des Cayes.

Ce département représente un vaste laboratoire naturel pour une formation diversifiée et orientée à volonté.

Les activités d’enseignement de la FA sont soutenues par des travaux pratiques réalisés à la Ferme Expérimentale (FE) Cette FE s’étend sur une superficie de 28 ha. L’implantation de la FE répond à une volonté de former des professionnels de terrain susceptibles de transformer les structures traditionnelles de l’agriculture haïtienne. En effet, l’objectif de la FA est de former des personnes dynamiques, capables de reconnaitre l’existence du changement et d’être des agents de changement.

I-1- Objectif général

Ce programme vise à contribuer au développement de l’agriculture régionale et nationale et à l’amélioration du cadre de vie de la population par la formation , la recherche et les services à la collectivités.

I-2- Objectifs spécifiques

La Faculté d’agronomie de l’UNDH veut former des cadres supérieurs  de niveau professionnel compétitif et ayant une grande capacité technique d’exécution et d’analyse du monde agricole. Ces professionnels seront capables d’exploiter rationnellement les ressources naturelles et d’œuvrer à la protection ainsi qu’à la réhabilitation de l’environnement. 

I-3- Contenu de la formation

La FA offre un programme d’études conduisant à la licence en Génie agronomique. Le programme est d’une durée totale de cinq années.

La formation est sanctionnée par un diplôme mentionnant le titre d’ingénieur-agronome.

I-4- Buts de la formation

Cette formation vise à mettre l’étudiant en mesure de :

-Développer des paquets technologiques adaptés à des contextes agro-socioéconomiques déterminés

-Collaborer  avec d’autres compétences pour la promotion de l’agriculture et de l’élevage ;

-Planifier, élaborer, exécuter, superviser et évaluer des projets de développement ;

-Effectuer des travaux de recherche ;

-Former des cadres de niveau intermédiaire et auxiliaire dans les différentes disciplines agronomiques ;

-Créer des entreprises agricoles et para-agricoles ;

-Développer des techniques de transformations des denrées d’origine animale et végétale basées sur la chimie de ces denrées

-Comprendre la problématique de la dégradation et de la pollution de l’environnement

-Explorer rationnellement les ressources naturelles ;

-Gérer les périmètres irrigués

I-5- Les assises pratiques  de la formation : stage d’insertion, d’immersion et en exploitation

La formation donnée à l’UNDH est basée sur une méthode  planifiée et exécutée dans la plupart des universités nord-américaines et latino-américaines avec lesquelles UNDH entretient de solides relations de partenariat. Cette méthode dénommée « learning by doing » permet à l’étudiant d’être acteur de sa formation sur la supervision d’un mentor (enseignant ou responsable de travaux pratiques) et l’habilite à confronter de façon concrète les théories à la pratique du terrain. Le pourcentage atteint aujourd’hui est de 60% intramural et 40% extramural. L’objectif est d’arriver à 50% chacun pour finalement l’inverser à 60% extramural et 40% intramural.

En temps de vacances académiques, nos étudiants sont reçus pour leur stage en institution dans des entreprises privées, étatiques ou de nature internationale (ONG) travaillant dans le domaine agricole sur tout le territoire national selon leur lieu de provenance. Durant les vacances d’été, la plus grande cohorte d’étudiants est reçue pour un mois pour la poursuite d leur stage institutionnel.

Outre le stage national, les étudiants dont le savoir est suffisamment éprouvé et dont les atouts linguistiques sont démontrés participent dans les stages internationaux notamment en Italie, aux USA et certains pays de l’Amérique latine. Pour ce stage, l’étudiant est obligé d’interrompre ses études au cours de l’année académique, d’aller faire l’expérience enrichissante avec les fermiers de ces pays et revenir mettre à profit ses acquis au service de la FA tout en reprenant ses études pour les terminer.

A la fin de leur parcours, obligation est faite à tout étudiant de la FA/UNDH de réaliser un stage en exploitation paysanne en séjournant chez l’habitant, dans les familles paysannes d’accueil pour leur insertion et immersion en milieu paysan avec finalité de vivre concrètement la réalité paysanne quotidienne et d’en recevoir par observation grâce aux outils scientifiques dont ils sont munis la richesse de leur expériences irremplaçables.

I-6- Débouchés ouverts après cette formation :

-Institution étatique ou ONG intervenant dans le domaine du développement agricole rural ;

-Entreprises privées de production et d’exportation ;

-Centres ou laboratoires de recherche ;

-Institution de formation de cadres moyens en agriculture ;

-Usine de transformation de denrées ;

-Coopératives agricoles rurales ;

-Institution de crédit agricole et de financement populaire.

I -7- Les ressources de la formation à la FA/UNDH

La faculté pour atteindre ses objectifs dispose d’un certain nombre de ressources qui constituent ses atouts dynamiques adaptés au temps et à l’évolution des besoins dans son domaine d’expertise :

-Un personnel administratif rôdé à la gestion universitaire, à la conduite des affaires et à la gestion des ressources humaines, à l’écoute des étudiants pour leur accompagnement dans le choix de leur service professionnel ;

-Un personnel enseignant qualifié constitué de plus d’une cinquantaine de professeurs d’expertise variées, de grades universitaires standard, de compétences éprouvées et d’expériences chevronnées, composé de nationaux et d’internationaux (France, Italie, USA), alternant théories et pratiques dans leur processus Enseignement/apprentissage ;

-De laboratoires de travaux pratiques en chimie, en biologie, en produits laitiers, en transformation de denrées;

-De laboratoires informatiques reliés à internet ;

-Une  bibliothèque traditionnelle physique (livres, ouvrages, revues scientifiques, etc)

-Une cafétéria offrant le plus possible des produits locaux et biologiques ;

-Des terrains de sport ;

-Un village universitaire en pleine expansion accueillant étudiants de tous les départments géographiques du pays ;

-Un autobus assurant le transport des étudiants de la ville des Cayes au campus universitaire ;

1-8- Les inscriptions à la FA/UNDH

Le programme de licence en Génie agronomique est ouvert aux étudiants des deux sexes détenteurs du diplôme de fin d’études secondaires 2e partie (Bacc II). Les pièces à soumettre sont les suivantes :

-L’original de l’acte de naissance ou extrait des archives et copie ;

-Diplôme ou attestation de fin d’études secondaires 1ère et 2ème partie et copies ;

-Une pièce d’identité valide (NIF/CIN/Passeport) et copies ;

-Deux photos d’identité de date récente ;

-Une lettre de recommandation d’un leader religieux (pasteur, prêtre de sa paroisse de résidence) ;

-Un formulaire d’inscription dûment rempli ;

-Le paiement des frais d’inscription non remboursables ;

-Un formulaire d’inscription au village universitaire si nécessaire.

I-8- Le délai d’inscription

Le délai est généralement inscrit sur le calendrier académique de l’année en cours. Il est placé de fin juillet à mi-septembre. Quiconque est intéressé peut contacter la FA à  

-son adresse postale : 

Faculté d’Agronomie/UNDH

2e Grand’Rue/Sténio Vincent

BP 43

Les Cayes, Haiti

HT 8110

-son adresse électronique :

 

-ses numéros de téléphone :

(509) 2270 1267  (secrétariat de l’UDERS)

 3218 2613 (secrétariat de direction de la FA et de la Direction Générale) 

3218 26 14 (secrétariat académique de faculté)

22 70 11 12 (bureau du doyen)

N-B : Une préinscription peut être reçue de la première semaine de janvier à la dernière semaine de juin. Un formulaire électronique peut être requis à partir de notre adresse électronique. Une fois rempli il peut être retourné au décanat en l’adressant au Président du Conseil de la F.

I-10- Le concours d’admission

Le concours d’admission est organisé généralement vers la fin du mois de septembre (entre le 20 et le 28 septembre). Il peut être déplacé pour des raisons particulières circonstancielles. Il est réalisé durant deux jours sur les matières suivantes : Chimie, biologie, français, mathématiques,  physique, anglais, espagnol.

Les résultats sont proclamés dans l’intervalle des cinq à 8 jours qui suivent le concours.

Les étudiants ayant obtenu les meilleurs résultats au concours d’admission seront admis à la faculté seront sa capacité d’accueil. Le nombre varie selon les disponibilités matérielles existantes basées sur pédagogie de proximité, d’aide où l’étudiant est la fois principe, moyen et fin.

I-11- Obligations financières

Pour offrir et donner une telle formation la faculté doit pourvu de moyens adéquats dont l’acquisition se fait par des débours financiers importants, vu le caractère privé de l’institution. Une telle formation exige de la part de l’étudiant d’abord des compétences initiales provenant d’institutions classiques solides et ensuite des moyens financiers suffisants afin de faciliter l’institution d’offrir plus et mieux.

Par conséquent, parents et étudiants doivent se préparer à consentir des sacrifices importants. Ces sacrifices sont payants plus tard et seront compensés par :

-la  reconnaissance de notre qualité de formation au niveau national et international ;

-La possibilité de continuer leurs études aux second et troisième cycles selon leur désir ;

-l’accueil de nos étudiants sur le marché du travail avec facilité ;

-surtout par la capacité de nos étudiants à devenir de véritables entrepreneurs compétents bannissant le chômage et garantissant l’emploi par la création de leur propre entreprise personnelle ou associative.

Les coûts sont calculés sur la base des capacités moyennes des familles haïtiennes accessibles, comparativement à d’autres centres d’enseignement supérieur privé du même genre, pouvant permettre à la faculté d’être strictement autonome ne cherchant plus-value financière sur un court terme. Mais elle doit éviter la faillite et l’effondrement de sa propre existence comme prestataire de services de formation supérieure standard.

Alors la FA/UNDH attend de ses étudiants la fréquentant un minimum de collaboration en temps réel pour bénéficier de services offerts dans les normes et qualités requises.


IMAGES

    Voir